A Travellerspoint blog

How’s an atheist supposed to pray a Hindu god?

Comment prier un dieu hindou lorsqu’on est athée?

After being gone for so long, I am finally able to share some of my adventures from the past month. I have been staying mostly in the same place, an isolated house in the middle of coconut and mango trees, with limited access to the 3G network, hence my absence.

However, we went away for a couple of days to a place named Kodaikanal, located on top of a hill (well… personally I call that a mountain, but I guess when your country’s northern border is made of the Himalayan mountains, you see things a bit differently…) and with a much cooler climate than the plains. It is the “go-to” place for Indian family holidays in the area, offering activities ranging from boating on the lake to horse riding in the forest or sight-seeing in the many different landscapes available. The vegetation is lush and varied, with among others pine trees, eucalyptus and aloe vera-like plants (sorry, I’m no botanist :p ). There are also quite a lot of monkeys, but I’ll talk about them later. For now, let’s go back to the start.

We arrived at the bottom of the “hill” in the late afternoon, so we just stayed down till morning as the road up is dangerous especially at night. We stayed in a friend’s family house, and before dinner they all decided to go to the temple, bringing me along. You might have read in a previous blog that I once went to a temple, but this experience was a lot more different as it wasn’t a festival, and I didn’t burn my feet on hot ground.

During this visit to the temple, I discovered that it is apparently ok to be super loud or talk over the phone while in the temple, which surprised me as I am used to churches being always silent at all times, people whispering (and no kids running around or yelling) and all phones on silent. I also discovered that when you walk in and out of the temple, you’re supposed to avoid the top step; well, it wouldn’t be fun if they warned me before I actually stepped on it, so let’s just hope I didn’t make any of their many gods angry with me!

All around the temple are statues of some of the gods that they worship, so the people walk from one to the next and pray to each of them. In front of each god, they asked me to pray, but how’s an atheist supposed to pray a Hindu god? I don’t have the slightest idea of what you’re supposed to do when you pray, and wouldn’t it be hypocrite and disrespecting to fake praying to a god you don’t believe in? So I just stood there, looking all weird and uncomfortable, and followed them around.

After a little while, they organized some sort of blessing ceremony for the kids and me. Basically, we all lied down on the floor in turns, and they came to place a sort of candle above our bodies in different places. The candles are actually mini “bowls” made from rice and sugar (among other things but I couldn’t find out exactly) in which they poured oil and lit a cotton thread afire. I literally stopped breathing when they rested it on my stomach for a little while, by fear of spilling the burning oil over myself.

temple_1.jpg temple_3.jpg

Later on, they gave a plate of food offerings (coconut, bananas, rice …) to what must have been a priest, and he prayed a god for us, citing all of our names in the process and then giving us some powders that we were supposed to put on our foreheads and necks. I avoided that part, as whatever the powders are made from doesn’t agree with my skin and leaves those (lovely) red marks, pretty visible on a forehead!

Before we left the temple, we all got some of the dough used to make the “candles”, and were supposed to eat it. Obviously, when I was handed the ball of dough, what did I do? I extended my left hand. Horror! Misfortune! Don’t ever use your left hand to touch food and eat, especially in a temple! So, left-handed people, you better start practicing to use your right hand if you ever plan to visit India!!!

After that, it was time to go home (and stop offending the gods with my ignorant behaviour), so we piled up in an auto rickshaw, all 6 adults and 3 kids in the same one. That’s how you play human Tetris!

//

Après avoir été absente si longtemps, il m’est enfin possible de partager avec vous quelques-unes de mes aventures du mois passé. J’ai passé la majorité de ce mois au même endroit, une maison isolée de tout et entourée de cocotiers et de manguiers avec un accès à la 3g très limité, d’où mon absence.

Cependant, nous sommes allés pour quelques jours dans un endroit appelé Kodaikanal, situé au sommet d’une colline (enfin… j’aurais plutôt dit montagne, mais je suppose que lorsque la frontière nord de ton pays est faite par la chaîne de l’Himalaya, ton sens des grandeurs est légèrement différent…) et le climat y est bien plus frais qu’en plaine. Dans la région, c’est le lieu favori des familles pour leurs vacances, avec de nombreuses activités disponibles allant d’une balade en barque sur le lac à une randonnée équestre dans la forêt, ou tout simplement admirer les nombreux paysages entourant le village. La végétation est riche et fournie, avec de nombreuses essences représentée comme des conifères, des eucalyptus, et une sorte de cousin de l’aloe vera (désolée, je suis pas botaniste :p ). En plus de cela, il y a beaucoup de singes, mais je reviendrai là-dessus plus tard. En attendant, commençons par le commencement.

Après un long trajet en bus, nous sommes arrivés au pied de la « colline » en fin d’après-midi, et nous y avons passé la nuit car la route est très dangereuse, surtout à la nuit tombée. Nous étions logés dans la maison de famille d’une amie de l'asso, et avant le dîner ils ont tous voulu aller au temple et m’ont emmenée avec eux. Vous avez peut-être lu dans un précédent article que je suis déjà allée dans un temple, mais cette fois-ci était très différente car ce n’était pas un festival, et je n’ai pas brûlé la plante de mes pieds en marchant.

Pendant cette visite j’ai découvert qu’apparemment, être très bruyant ou téléphoner dans un temple sont des comportements normaux, ce qui m’a fortement étonnée étant moi-même habituée au silence des églises, avec leurs chuchotis et téléphones en silencieux, sans les enfants qui courent et crient dans tous les sens. J’ai également découvert qu’en entrant et sortant du temple, il faut normalement éviter la dernière marche (la plus haute) ; évidemment, ça n’aurait pas été drôle si on m’avait prévenue avant que je le fasse donc il ne reste plus qu’à espérer que je n’ai pas mis l’un (ou plusieurs) des dieux en colère !

A l’intérieur du temple, des statues représentant les différents dieux sont disposées afin que les visiteurs puissent marcher de l’une à l’autre, priant devant chacune. Devant chaque statue, on me demandait de prier, mais comment prier un dieu hindou lorsqu’on est athée ? Je n’ai pas la moindre idée de ce qu’il faut faire pour prier, et de toute manière, ne serait-ce pas hypocrite et irrespectueux de faire semblant de prier un dieu en lequel je ne crois pas ? Je restais donc plantée là, en attendant d’aller voir le dieu suivant, ne me sentant absolument pas à ma place.
Après un petit moment, la famille avec qui j’étais a voulu organiser une sorte de cérémonie de bénédiction pour les enfants et pour moi. En gros, nous nous sommes allongés par terre à tour de rôle, et quelqu’un venait avec une sorte de bougie qui était alors placée au-dessus de nous, à différents endroits (tête, bras, ventre, jambes…). Les bougies sont en fait comme des petits « bols » faits de riz et de sucre (entre autres, mais je n’ai pas eu la liste complète des ingrédients) dans lesquels est versée une huile puis une mèche de coton est enflammée dans cette huile. Je me suis complètement arrêtée de respirer lorsque la « bougie » était posée sur mon ventre, de peur qu’une respiration un peu trop forte ne renverse l’huile sur moi.

(voir les photos plus haut)

Par la suite, un plat de nourriture a été donné en offrande (contenant du riz, des bananes, noix de coco, …) par le biais d’un prêtre (en tout cas il avait l’air d’un prêtre). Il a alors prié le dieu principal du temple pour nous, citant tous nos noms l’un après l’autre puis nous donnant ces poudres, que l’on doit normalement appliquer en un point sur le front et le cou. J’ai zappé cette partie de la prière car je ne sais pas de quoi sont faites les poudres, mais je sais qu’elles font réagir ma peau, et une tâche rouge irritée sur le front, ça se voit plutôt bien et ce n’est pas agréable!

Avant de quitter le temple, nous avons tous reçu un morceau de la pâte servant à fabriquer les « bougies » utilisées plus tôt, et étions sensés les manger. Evidemment, quand on m’a tendu la boule de pâte, qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai tendu la main gauche ! Horreur, malheur ! N’utilisez jamais votre main gauche pour toucher de la nourriture, et encore moins dans un temple ! Avis à tous les gauchers donc : entraînez-vous à utiliser votre main droite si vous voulez venir en Inde un jour !

Ça y est, c’était enfin l’heure de rentrer à la maison (et par la même occasion d’arrêter d’offenser les dieux avec mon comportement d’ignorante). On s’est donc empilés dans un auto rickshaw (un tuk-tuk à moteur quoi …), 6 adultes et 3 enfants dans le même. Champions du monde de Tetris humain ce jour-là !

Posted by Julie Stasia 23:28

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

Comments on this blog entry are now closed to non-Travellerspoint members. You can still leave a comment if you are a member of Travellerspoint.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint